Habiter Autrement

Habitats alternatifs, minimiser notre empreinte sur la nature !

Préambule

Habiter autrement, que dans une maison en parpaings, une maison moche et mal conçue, oui c’est possible ! Avec des matériaux recyclables et dégradables même naturellement.

J’ai eu le plaisir de connaitre des amis habitant des maisons en terre-paille, en bois, en yourte également.

Chacune à son charme et aussi une belle atmosphère, littéralement, on respire mieux dans une maison terre-paille.

La yourte est elle très sympa dans sa manière d’habiter différemment, attention, au niveau chauffage et chaleur l’été, mieux vaut aussi penser à quelques pratiques climatiques. Puit canadien au départ, emplacement…

Maisons en bois… Tiny-House…

Les différentes réalisations, travaux ou mini-projets seront bien entendu fonction du terrain, de ce qui sera construit sur place, et du travail à réaliser.

 

Toilettes sèches

indispensables !

La gestion de l’eau est prioritaire, si l’on a la chance d’avoir un puits ou une source d’eau sur le terrain c’est magnifique, et même si l’on a ces possibilités, il faut économiser ce bien précieux, l’eau.

Tant qu’à faire il faut aussi arrêter de gâcher cette bonne eau potable en fabricant et prendre ou reprendre l’habitude d’utiliser des toilettes sèches. J’ai testé pendant plusieurs mois et c’est le top.

L’usage en ville est plus compliqué , mais certains s’y sont mis et c’est très bien aussi. En Suisse des immeubles sont équipés pour traiter et valoriser l’urine des résidents, alors !

Donc ! Hop ! On va sortir la scie sauteuse, la circulaire, le marteau et les clous et zou !

Il y aura certainement des petits dessins à faire.

La première réalisation sera juste un siège en bois, par la suite il pourra toujours resservir, y compris en intérieur.

La seconde toujours en bois, mais une structure complète, de vrai toilettes extérieures, avec le toit et tout et tout, ou si j’ai envie de tester et que j’en ai le temps, peut être une partie en torchis pourquoi pas, quand l’emplacement sera plus destiné à durer.

La vrai cabane au fond du jardin… Ou pas loin de la maison c’est bien aussi.

 

par la suite

Une grosse partie auto-construction bien sur, j’ai bien envie pour commencer, de construire en partie une yourte.

Quand je dis en partie, c’est que la couture me fait peur :p ! Et donc je pense faire réaliser les toiles. Pour le reste je pense que je trouverais cela bien sympa.

Bon il faut voir également si on a le droit, malgré les changements de la loi ALUR et les STECAL, c’est toujours un peu la galère même si on respecte totalement la nature.

Je vous laisserai quelques liens bien intéressants sur le sujet.

En voici un droitsurterrain.com/construire-zone-naturelle-plu/

 

La maison en bois, la cabane

J’ai eu le plaisir en 2019 de suivre en partie, à moitié en fait, avant d’avoir quelques soucis de santé, un stage de construction bois, une expérience vraiment intéressant et révélatrice pour moi.

Bon sang j’adore le bois ! J’ai même eu une méga ampoule en maniant le ciseau ! Le premier de ma vie ! Le ciseau pas l’ampoule !

Par contre je n’ai pas trop apprécié le fait de faire des murs comme la plupart, qui ne respirent pas des masses.

Quand vous avez installé votre pare-vapeur, votre isolation et votre pare-pluie, vous devez installer une VMC double flux pour que l’air puisse circuler, éviter les moisissures etc.

Après il faut reconnaître qu’une maison en bois est relativement rapide à construire, pour les m2 qui me sont nécessaires bien sur.

On peut aussi faire des murs plus respirants mais c’est une autre histoire à mettre en place, j’ai pas tout compris sur le coup mais ça semble un peu galère.

 

Le terre-paille est aussi une option envisagée, là par contre si les matériaux sont peu chers, la réalisation prend du temps, et surtout pas seul ! Pourquoi pas des chantiers participatifs, c’est très sympa en plus.

L’atmosphère est excellente dans une maison terre-paille, on respire. Il y a aussi une bonne inertie thermique possible, avec des économie de clim et de chauffage.

A ce sujet, penser aux murs trombe, dans un chalet près d’Embrun, j’ai vu aussi des briques réfractaires derrière une vitre, vachement efficace, mais je me disperse là.

 

et plus tard

d’autres réalisations

que j’aimerais bien tester un jour

Chauffage

Les poêles de masses ou dragon ou encore rocket stoves, semblent de chouettes solutions pour économiser sur le chauffage, certains permettent de brûler tout type de bois avec un minimum de rejet, avec la double combustion du bois et des fumées.

De très jolies réalisations sont possibles. Le principe sur ce site sympa !

De plus on peut par exemple chauffer un banc en pierre ou terre-paille au passage de ces fumées. On peut même cuisiner Miam…

Récupération eau de pluie

Dès que l’on a des toits on récupère l’eau de pluie, un peu d’économies finalement, mais c’est tellement mieux de ne pas gaspiller cette mane du ciel.

Guère plus cher que les cuves en plastique, meilleures si l’on veut consommer par la suite son eau de pluie, après traitement et filtrage, les cuves en béton. j’en ai trouvé dans les 2200 € livrées installées, plus qu’à faire le trou ! Et réserver la terre pour autre chose.

C’est faisable aussi de la faire soi-même mais il faut une sacrée technique, c’est aussi beaucoup plus long et ça peut revenir même plus cher à considérer.

 

Le mur Trombe – Système de chauffage solaire passif

Un grand merci à Monsieur Félix Trombe aidé par l'architecte Jacques Michel pour ce dispositif qui permet de stocker et diffuser la chaleur du soleil, idéal si vous avez une serre par exemple devant la maison. Edward MorseArticles similaires ou liens sympas.La Duck...

lire plus
Séchoir solaire – Fruits et plantes

Séchoir solaire – Fruits et plantes

J'ai décidé de m'attaquer à l'une des réalisations qui m'intéresse bien, à savoir un séchoir solaire. Bon, en vérité je m'ennuie un peu là, lol ! Ayant presque fini le coté rébarbatif du fait de devoir bosser à coté pour parfois des choses qui ne m'intéressent pas...

lire plus
Aaaaaaaarg y’a du radon dans le coin !

Aaaaaaaarg y’a du radon dans le coin !

En construction les normes nous font faire des découvertes sur un tas de choses. Ainsi, en me renseignant sur la limite hors-gel et les types de fondations que je pourrais et que j'aimerais utiliser pour mon futur home dans le Tarn, je me suis aperçu de deux choses....

lire plus